La consommation d’insectes en occident au début du 21° siècle, vers une évolution des mentalités.

En cette année 2018, la consommation d’insectes en France en est encore à ses balbutiements. Nous même ne connaissions pas l’entomophagie il y a de cela 2 ans…

 

L’entomophagie est une pratique répandue dans de nombreuses zones du monde (Asie, Afrique du Sud, Centre-Afrique). Dans les pays occidentaux, la consommation d’insectes était courante par le passé mais fut abandonnée au profit de l’élevage de bétail. Ce n’est que récemment que la question de sa réhabilitation, pour ses bienfaits nutritionnels, économiques et écologiques, a été soulevée par la Food and Agricultural Organization des Nations Unies (FAO).

 

Depuis le 1er Janvier 2018, la loi européenne a évolué, les insectes sont enfin reconnus comme un aliment. Leur commercialisation est tolérée s’il s’agit d’insectes entiers (la poudre d’insectes, les biscuits aux insectes et les barres énergétiques sont interdits). En France, les mentalités évoluent rapidement. Vous le verrez à votre prochain apéritif avec quelques-uns de nos produits, l’aversion suscitée par les insectes laisse de plus en plus place à la curiosité. Cette aversion n’est pas innée. Elle est culturelle, faite de tous ce que chacun a pu entendre et expérimenter au cours de sa vie. Du visionnage du roi lion à vos voyages à travers le monde en passant par des mauvaises rencontres (images ci-dessous), l’acceptation de ce nouvel aliment est multifactorielle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Du roi lion, en passant par vos voyages et ceux de vos proches, à vos bonnes ou mauvaises rencontres avec des insectes, votre acceptation ou votre méfiance à l’égard de l’entomophagie dépend de bons nombres de facteurs.

 

 

 

Aussi, pour aider vos amis les moins téméraires à franchir le pas, nous avons fait le choix d’associer nos vers de farine à des marqueurs gustatifs connus (truffe, moutarde, et d’autres à venir très prochainement). Par ailleurs, il a été récemment montré qu’en insistant sur leurs bienfaits écologiques et nutritionnels, l’acceptation tendait à augmenter.

Vous savez ce qu’il vous reste à faire, aidez-nous à faire imposer ce mode de consommation responsable autour de nous !

 

Pour ramener le fun de cette nourriture de demain à votre prochain apéritif

Post a Comment