Manger des insectes pour sauver les insectes ?!

Manger des insectes pour sauver les insectes ?!

Quelle drôle de question ! Elle est pourtant très sérieuse et nous verrons dans cet article que nous pouvons y répondre par un grand OUI !

               Parfois, que ce soit dans les salons auxquels nous participons ou bien lors du passage chez nos distributeurs, nous pouvons entendre le genre de réflexions suivantes :
« mais j’aime les insectes, j’ai des grillons dans mon jardin et je les protège, il ne faut donc pas les manger » ; « les insectes sont bénéfiques à l’environnement, pourquoi en manger ? » ; « les insectes sont en danger alors non je ne veux pas en manger/vendre » etc.

Ces réflexions sont légitimes et c’est à nous d’y répondre.
Il est vrai que les insectes sont en danger. C’est une triste réalité, la biodiversité entière s’érode et les insectes ne sont pas épargnés.

Une évaluation mondiale sur les espèces végétales et animales réalisée par 145 chercheurs internationaux est retranscrite dans le rapport nommé IPBES (acronyme anglais signifiant Plateforme intergouvernementale scientifique et politique sur la biodiversité et les services écosystémiques).
 Parue en 2019 c’est LA référence mondiale sur l’état de la biodiversité dans le monde. Et le bilan qui est dressé est alarmant. Le rythme d’érosion de la biodiversité est le plus important que la Terre n’est jamais connu ! Il est plus fort que lors de la grande extinction ayant mis fin au règne des dinosaures il y a 65 millions d’années.

 

 

 

 

 

 

 

Graphique des risques d’extinction de différents groupes, Rapport IPBES

 

Une autre étude, parue en début d’année, s’attache à décrire l’évolution des populations d’insectes.  
Selon cette étude, 40 % des espèces d’insectes sont actuellement menacées d’extinction.
Si c’est déjà un drame en soi, les répercussions sur l’ensemble des chaînes alimentaires pourraient être effrayantes. Les insectes font en effet partie des écosystèmes depuis des centaines de millions d’années. La perte d’une espèce impacte l’écosystème entier.

Les causes de ces extinctions d’insectes sont multiples. Au premier rang desquels nous retrouvons la perte d’habitats liée à la conversion agricole. Or c’est précisément sur cette cause que le développement de l’entomophagie peut agir. Effectivement, la production d’un kilogramme d’insectes utilise 100 fois moins de terre agricole que la production d’un kg de viande bovine.

La production d’un kilogramme de viande de bétail réclame en effet 10 kg d’aliments (fourrage et céréales) alors que celle d’un kilogramme d’insectes n’en réclame que 2. On estime que 70% de la surface agricole mondiale est consacrée à l’élevage.

En conclusion, l’incorporation des insectes dans notre alimentation pourrait libérer des terres agricoles et ainsi aider les insectes sauvages mis en danger par ces dernières.
N’hésitez pas à partager cet article et/ou à nous laisser un commentaire !

A bientôt dans un nouvel article,
Renaud. Co-fondateur de Futura Food

 

Post a Comment